cerveau

Les effets de la musique et de la pratique musicale

Les effets de la musique et de la pratique musicale :

     Je vous invite à lire les articles dans notre rubrique scientifique : http://melo-dys.e-monsite.com/pages/articles/
Celui intitulé "Langage, musique et plasticité cérébrale : perspectives pour la rééducation" indique que la pratique musicale active plusieurs régions cérébrales impliquées soit dans le contrôle moteur du geste soit dans les fonctions auditivo-perceptives. Tout laisse également à penser que l’apprentissage de la musique possède des effets généraux sur la plasticité cérébrale, comme le démontrent des travaux retrouvant des capacités d’apprentissage accrues chez des musiciens.

     Par ailleurs, au Colloque sur Musique et cerveau de Mars dernier à Montpellier, il a été question des effets positifs de la pratique musicale sur tous les troubles du langage en général (dyspraxie et dysphasie comprises...). J. Chobert a montré qu'une initiation musicale conduite sur quelques mois améliorait l'encodage des sons musicaux et linguistiques.
Simone Dalla Bella a montré que la musique aidait la perception, la mémoire d'attention et la motricité...
EBRASMUS est un réseau européen de recherche sur les effets de la musique, ils ont démontré que la musique, par une action complète impliquant les émotions, la cognition, et l'action, avait un grand impact sur le cerveau et sur les troubles du langage (http://leadserv.u-bourgogne.fr/ebramus/)

     Suivant au plus près les dernières découvertes sur la question, la méthode Mélodys adapte la façon d'enseigner la musique aux différents troubles dys, en tenant compte du bilan de chaque enfant (voir le descriptif de la méthode ici

La musique, élément structurant fondamental du cerveau humain

La conférence qui a eu lieu le 3 février dernier*, Studio Raspail, 216 boulevard Raspail 75014 Paris, par Emmanuel Bigand, professeur de psychologie cognitive et directeur au LEAD, fait état, une fois de plus, d'un effet bénéfique de la musique sur le développement général du cerveau et de sa structure :

"A la lumière des recherches les plus récentes dans le domaine des neurosciences, la musique apparait de plus en plus clairement comme un élément structurant fondamental du cerveau humain y compris au niveau de la partie archaïque du cortex. Les zones du cortex directement concernées demeurent réactives même lorsqu'il y a atteinte sévère du fonctionnement cérébral." [...]

"La musique peut donc constituer un mode opératoire particulièrement indiqué dans la dynamique de l'évolution de l'enfant. Elle peut également intervenir de manière féconde dans le traitement des pathologies de l'apprentissage."

Source : http://ecole2demain.org/groupe/conservatoires-handicap-et-adaptations-pedagogiques/doc/penser-lapprentissage-de-la-musique

* Conférence organisée par l'ARIAM Ile-de-France. Site de l'ARIAM IDF : http://www.ariam-idf.com/formation/cognitif.php

×