Les effets de la musique et de la pratique musicale

  • Par melo-dys
  • Le 08/04/2012
  • Commentaires (0)

Les effets de la musique et de la pratique musicale :

     Je vous invite à lire les articles dans notre rubrique scientifique : http://melo-dys.e-monsite.com/pages/articles/
Celui intitulé "Langage, musique et plasticité cérébrale : perspectives pour la rééducation" indique que la pratique musicale active plusieurs régions cérébrales impliquées soit dans le contrôle moteur du geste soit dans les fonctions auditivo-perceptives. Tout laisse également à penser que l’apprentissage de la musique possède des effets généraux sur la plasticité cérébrale, comme le démontrent des travaux retrouvant des capacités d’apprentissage accrues chez des musiciens.

     Par ailleurs, au Colloque sur Musique et cerveau de Mars dernier à Montpellier, il a été question des effets positifs de la pratique musicale sur tous les troubles du langage en général (dyspraxie et dysphasie comprises...). J. Chobert a montré qu'une initiation musicale conduite sur quelques mois améliorait l'encodage des sons musicaux et linguistiques.
Simone Dalla Bella a montré que la musique aidait la perception, la mémoire d'attention et la motricité...
EBRASMUS est un réseau européen de recherche sur les effets de la musique, ils ont démontré que la musique, par une action complète impliquant les émotions, la cognition, et l'action, avait un grand impact sur le cerveau et sur les troubles du langage (http://leadserv.u-bourgogne.fr/ebramus/)

     Suivant au plus près les dernières découvertes sur la question, la méthode Mélodys adapte la façon d'enseigner la musique aux différents troubles dys, en tenant compte du bilan de chaque enfant (voir le descriptif de la méthode ici

musique troubles des apprentissages cerveau Conférence

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×